Analyse : RELATIONSHIP

Il y a beaucoup de choses dont j'ai envie de parler en ce moment. L'ombre du Mordor, qui est un jeu cool, mes récents visionnages de Green Lantern et Maléfique - j'ai honte mais je m'assume un peu, ne perdez pas votre temps à les regarder - ou bien encore les géniales réalisations de Vadu Amka sur les vieilles consoles. Et il y a aussi Relationship.

Vu que Relationship est une web série réalisée par un youtubeur valentinois qui s'appelle Timothée Hochet, et que j'aime bien les petits projets amateurs ou semi-professionnels, j'ai choisi de parler de cette web série. De toutes façons, c'est mon blog, c'est moi qui décide.





Big bisous


Avant toute choses, il faut savoir que la web série s'est réalisée à l'aide d'un projet de financement participatif via le site Ulule, et qu'il a récolté 5.000 €. Du coup, ma critique pourra paraître un peu sévère, mais je m'adapte au moyens du projet, tout en gardant en tête qu'il n'est pas réalisé par des professionnels dans le milieu de la vidéo.

"Tes yeux sont blonds comme les blés."
Tout commence quand Marc rencontre Alice lors d'une soirée. Très rapidement, les deux personnages vont être amener à se revoir, puis à établir une relation de couple. Si le pitch de départ reste assez banal - et justement évoque dès le premier épisode -, la forme n'en reste pas moins intéressante. Chaque épisode se centre sur un aspect précis de la relation amoureuse, qu'il s'agisse du premier rapport sexuel, des habitudes chacun ou encore des rencontres que peuvent faire les protagonistes, chaque séquence a son importance.


"On prend la canne à pécho ?"


Sublimées par un jeu de lumière assez réussi, le spectateur se retrouve amené à glaner les informations sur les personnages ainsi que leur relation, tout en gardant ses distances, puisque jamais on ne nous demandera de prendre parti. En effet, il n'y a rien de manichéen dans la façon qu'on Marc et Alice d'évoluer, ce qui les laisse totalement neutres face aux différents événements qui vont jalonner leur relation. Par contre, les personnages secondaires, présents lors d'un ou plusieurs épisodes, on tous un ou plusieurs trait de caractère qui invite le spectateur à prendre parti pour l'un ou l'autre.

Je pense ici notamment à l'épisode 5, où - attention spoiler - le couple se retrouve face à un autre duo, qui eux ont une vision bien particulière de la relation amoureuse.

"C'est ici la soirée camping ?"
Dans l'ensemble, si certains épisodes s'avèrent très classiques dans leur forme ou leur dénouement, Timothée à réussi à prendre des risques en cadrant audacieusement plusieurs passages, ou bien en s'amusant à donner des effets surréalistes à certains scènes grâce aux lumières. Ajoutez à tout cela une petit dose d'humour pas trop lourde pour être appréciée, et vous avez là un projet qui saura satisfaire les plus exigeants.

Et puis, c'est toujours agréable de voir que de petits projets peuvent rassembler autant de personnes, qu'il s'agisse de ceux qui ont aidé à financer le projet comme ceux et celles qui ont participé à la réalisation de l'oeuvre en général.


Si vous êtes intéressés, foncez vite sur sa chaîne Youtube, et ne ratez pas l'épisode hebdomadaire qui sort tous les vendredis !




RELATIONSHIP
  • Année : 2014
  • Genre : Comédie romantique
  • Avec Timothée Hochet, Clémence Setti...
  • Réalisé par : Timothée Hochet
  • RELATIONSHIP sur Youtube

Photos par Nathalie Richard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us