Review : No Man's Sky

Ok le jeu est sorti il y a super longtemps. Mais au vu du bruit qu'il a fait et du tapage médiatique qu'il y a pu avoir autour du jeu, encore plus après sa sortie, à un moment, il faut bien qu'on en parle. Attendu comme une révolution en terme de monde ouvert, No Man's Sky vous propose de visiter une galaxie entière. Mais que vaut il vraiment ?




Une sombre histoire de tuyauterie


Tout commence sur une planète ou vous vous retrouvez seul avec votre vaisseau en panne. Pour pouvoir le réparer, il va falloir partir miner des composants à l'aide d'un extracteur que vous avez déjà en main. Sachant que chaque planète a été générée aléatoirement (tout comme le reste de l'univers, ses créatures, ses musiques...), vous prenez le temps de découvrir un paysage souvent onirique, parfois plus ou moins accueillant avec sa météo et ses créatures. En vous baladant, vous serez sûrement amené à en analyser, ce qui est toujours bon pour progresser puisque l'analyse de minéraux et de créatures vous permettra de gagner de précieux crédits, indispensables pour acheter dans les boutiques du jeu. Mais la combinaison de votre personnage nécessitant des minéraux, vous démarrez illico presto votre minage de matériaux afin de la recharger et de partir en quête de ceux importants pour votre vaisseau.

Vaisseau trois portes équipé toutes options

Et là, c'est le drame. Parce que de l'extraction, vous allez en faire tout le temps, à tout moment, le jour, la nuit, sur toutes les planètes où vous allez passer. Soit pour votre combinaison, soit pour votre vaisseau, soit pour revendre ces matériaux aux commerçants que vous croiserez... C'est rapidement rébarbatif, et assez long à faire parfois, les planètes ne disposant pas des mêmes matériaux. Vous devez donc penser à votre carburant, que vous allez utiliser rapidement si comme moi vous ne mémorisez pas les planètes qui vous intéresse. Et avoir le risque de vous coltiner de longs trajets à pied pour du plutonium (croyez moi, c'est long).


Du coup il est nul ?


Alors non, clairement pas. D'ailleurs, avec la belle quantité de mises à jour qui ont eu lieu dessus, vous avez plus de choses à faire. Certes, il vous faudra encore miner pour construire, mais vous aurez la possibilité de créer votre base spatiale sur pas mal de planètes. Pour ma part j'ai très peu exploré cette option, je ne sait pas quels réels avantages cela apporte, mais je trouve agréable l'idée de voir l'avancement de sa base, plutôt que de réparer un vaisseau dont on ne voit pas changer les composants.

"Chérie, j'ai ramené des copains pour l'apéro !"

S'il n'est pas intéressant d'y jouer des heures durant, il faut voir ce jeu comme une petite promenade dominicale et y jouer par doses de 2 à 3 heures. Juste assez pour s'émerveiller des nouveaux environnements que vous découvrirez, mais pas trop non plus afin d'éviter une lassitude dûe à la répétitivité des actions que vous allez entreprendre.




Si le jeu n'a pas réussi à être à la hauteur de ses ambitions, il n'en reste pas moins une nouvelle expérience qui aura su (même très peu) marquer son année.


No Man's Sky (Aventure, FPS)
  • Joueur(s) : 1
  • Supports : PC, PS4
  • Prix : environ 20€
  • Date de sortie : 10 août 2016
  • Acheter No Man's Sky


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us