Review : Inexistence

Dans le monde du jeu indépendant, la concurrence est rude. En attestent les dizaines de projets Kickstarter, les centaines de jeux sur Steam Greenlight - en changement d'ailleurs - et la tripotée de jeux gratuits sur internet. Et, parmi eux, certains s'en sortent pas mal, comme le jeu dont nous allons parler aujourd'hui.

J'avoue, j'ai entendu parler du jeu parce que je traîne sur le même forum que son créateur, et que j'apprécie les gens qui l'aident, ce qui pourrait altérer mon jugement. Mais j'estime que son jeu mérite d'avoir un peu plus de visibilité, parce qu'il est assez bon ! Je vais vous expliquer pourquoi, patientez un peu...




Vampire killer


Au cas où vous ne le sauriez pas, la personne à l'origine du projet est assez fan des Castlevania, et ça se ressent dans ce jeu. Tout commence dès l'écran-titre, avec une ambiance calme et posée, qui nous invite à démarrer notre partie sur ce qui semble être la presqu'île présentée en fond. 
Notre héros serait il noctambule ?

Le gameplay se veut simple et intuitif, à la manière d'un Castlevania classique. Un bouton pour sauter, un autre pour attaquer et un dernier pour la magie - sans oublier les flèches directionnelles -. Les contrôles sont très réactifs et assez permissifs, notamment au niveau des sauts, ajustables assez facilement y compris dans les airs. Que vous utilisiez une manette ou votre clavier, vous pourrez difficilement accuser la manette d'être cassée si jamais vous ratez un mouvement.

Un système de gain de niveaux est aussi mis en place, vous permettant d'augmenter 4 statistiques à chaque niveau obtenu. A vous d'équilibrer ou non le personnage afin de créer l'expérience de votre choix. Si la démo est assez courte et ne permet pas d'exploiter au maximum cette option, les stratégies varient un peu et permettent à chaque joueur de jouer selon son envie sans pour autant faciliter tel ou tel choix.


Tas de pixels


Côté graphique, on reste dans ce qui marche en ce moment : le pixel-art. Vous l'avez déjà vu dans des jeux comme Half Minute Hero ou le récent Rogue Legacy, le pixel art paraît simple et a le vent en poupe depuis quelques temps. Ici, le style est maîtrisé et les animations sont fluides. Plusieurs éléments viennent renfoncer l'immersion, comme un petit ajout de feuilles mortes tombant dans le décor ainsi que différents effets de lumière. Rien d'extraordinaire mais il reste agréable de voir que rien n'est bâclé.

Concernant les musiques, elles sont quand à elles composées par Fawzi Allouache, aussi connu sous le pseudonyme de Flane Boster. Son nom vous dit peut-être quelque chose si vous connaissez un peu le milieu du jeu vidéo amateur, puisqu'il a déjà travaillé sur d'autres projets comme Castlevania : Tears of Pain ou Le monde d'Adélaïde. Plutôt que d'expliquer à quel point tout est réussi - ou presque - dans ses créations, écoutez donc l'extrait ci-contre et vous comprendrez.

Si la démo reste perfectible et n'est pas exemple de quelques défauts - comme des hitbox assez mal conçues par moments - il reste agréable de pouvoir jouer à un jeu indépendant d'une telle qualité. Reste à croiser les doigts pour que le jeu sorte bientôt ! Vous pouvez déjà télécharger la démo gratuitement sur internet pour vous faire votre propre avis, mais si vous êtes fans des Metroidvania, vous ne le regretterez pas !




Inexistence (Action/Plateforme)  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us