Review : Rayman Jungle run & Rayman Fiesta Run [ReporterDeMinefield]

On peut dire que le retour de Rayman fin 2011 par le biais du très justement nommé "Origins" a été fracassant. Ubisoft nous délivrait à l'époque un jeu de plateforme très beau, coloré et déjanté, au gameplay impeccable et non dénué de challenge pour les mordus de difficulté. C'est en septembre 2012 qu'est alors sorti Rayman Jungle Run, une "adaptation" de la mouture console... sur téléphones mobiles !



Alors, grosses parenthèses en ce qui concerne l'adaptation, puisqu'en réalité il s'agit d'un épisode tout à fait dissociable mais qui garde tout le talent des graphistes d'UbiArt, allié à un level-design toujours aussi excellent parfaitement adapté au gameplay tactile des iPhone et autres portables Android. Nous avons donc ici un excellent jeu de plateforme / rythme, avec des niveaux inédits donc non copiés des versions consoles, des DLC gratuits ainsi qu'une pléthore d'images sympathiques à débloquer pour la modique somme d'approximativement 2 euros. Hé ! Un jeu mobile aux graphismes aussi somptueux que Rayman Origins, un gameplay franchement excellent et 70 niveaux en tout dans sa poche, où qu'il est le piège ?!

imageEt bien nulle part, et on s'en rend compte dès les premières secondes de jeu. Concrètement le gameplay n'est pas exactement le même qu'Origins, il a été "simplifié". Attention ne commencez pas à taper votre écran, quand je dis qu'il a été simplifié ça ne signifie pas qu'il est devenu inintéressant, bien au contraire... C'est juste différent et ça marche très bien ! Rayman Jungle Run, c'est donc un runner game. Votre personnage coure tout seul vers la droite de l'écran, et tout ce que vous aurez à faire est d'appuyer sur l'écran pour le faire sauter. Simple non ? Tout est basé sur la gestion de votre rythme, car l'objectif évident sera de récupérer les 100 lums par niveau. Et sachant qu'on ne peut pas revenir en arrière, vous saisissez où se situe le challenge ! 


C'est du par-cœur, tout simplement. Honnêtement j'ai trouvé la difficulté très bien gérée et certains niveaux, à l'instar de la version console, vous feraient presque vous arracher les cheveux de la tête tellement le jeu est pointilleux et vous force à connaître le niveau sur le bout des doigts. Une fraction de seconde trop tôt ou trop tard, un saut mal dosé, et vous ratez le lums... Vous êtes bon pour recommencer ! Pas de panique, en haut à gauche de l'écran vous pouvez appuyer sur une petite flèche pour repartir à zéro dans la seconde : pratique. Mais attention, Rayman garde évidemment toute sa panoplie de mouvements, il ne s'agira pas que de sauter.

imageVous pourrez donc également rebondir sur les murs (ça rejoint le saut), planer avec vos cheveux en appuyant une deuxième fois et en restant appuyé sur l'écran, envoyer des coups de poings en frappant sur l'icone à droite de l'écran, Rayman pourra courir sur les murs et sauter en face tout en continuant son sprint... Bref ! Si chaque "zone" composée de 10 niveaux correspondra à l'exploitation de chacun de ces mouvements, le level-design est toujours aussi soigné et tordu et ne vous fera pas regretter de débloquer progressivement vos mouvements. Le 10ème niveau sera le plus difficile : point de Lums à attraper, on reprend le concept du coffre à pattes et il suffit de se rendre jusqu'à la fin du niveau; ce qui n'est pas une partie de plaisir (Enfin si mais c'est dur) ! 


Seul point noir sur le tableau : l'OST composée de grand maximum 5 musiques. Ça tourne vite en boucle... mais bon, au moins le jeu reste léger, et lesdites musiques sont toujours excellentissimes. Il me semble qu'elles sont simplement reprises de Rayman Origins, en tout cas j'ai un gros coup de cœur pour la musique de l'écran titre qui est d'ailleurs animé en synchronisation avec celle-ci. Classe !




En tout cas je ne peux que rudement vous conseiller ce très bon Rayman Jungle Run. A un prix pareil, vous auriez tort de vous en priver entre deux arrêts de bus ou une petite pause au travail. Mais alors, qu'en est-il de sa "suite" qui vient tout juste de sortir : Rayman Fiesta Run ? Pas grand chose de plus en fait. On a là quasiment le même jeu avec les mêmes qualités, le même gameplay... Cela dit, le moteur graphique cette fois-ci est tiré de Rayman Legends, le jeu est donc encore plus beau et profite d'effets de profondeur et de plusieurs plans qui flattent la rétine. Je ne l'ai pas encore fini, mais il est toujours aussi agréable et rigolo.




Seul petit bémol à mes yeux : je trouve que le design global trop porté sur la nourriture tourne assez vite en rond, j'ai l'impression que ces niveaux sont un poil moins inspiré que RJR, et la difficulté est beaucoup moins élevée. A moins que je sois devenu un pgm après avoir fini le précédent ce qui n'est pas impossible. Autre point positif et nouveau : les personnages additionnels et déblocables gratuitement. C'est pas forcément ma tasse de thé mais vous pourrez ainsi jouer avec Globox, globox rouge, RayBlox, Dark Rayman, un ptizètre etc... 





Pour quasiment le même prix que son prédécesseur, je vous le recommande également chaudement, même s'il m'a l'air un poil moins hard que RJR. Et puis si comme moi avant vous n'êtes pas forcément porté sur les jeux sur téléphone portable... Vous risqueriez de vous laisser surprendre par le côté facilement addictif de ces deux excellents titres !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us