Dossier :Tim Burton, génie de l'animation (Première partie)

Et oui, c'est la période des chocolats, calendriers de l'avent et autres joyeusetés de Noël... Lesquelles sont accompagnées par les traditionnels films sur TF1 et M6. Si chaque année on se retrouve plus souvent avec les histoires d'Astérix ou de Tintin, sachez qu'il y a une dizaine d'années, c'était un autre genre de film - bien plus adapté à l'occasion de surcroît - que les enfants pouvaient regarder année après année. Vous connaissez sûrement la personne derrière ledit film d'ailleurs, puisqu'il a travaillé sur beaucoup de films de qualité très aléatoire.
Il s'agit de Tim Burton, réalisateur, dessinateur et même écrivain à ses heures perdues, cet homme a grandement fait avancer les choses en matière de film d'animation.

Et plutôt que de manger du foie gras devant un gaulois qui trouve que tous les romains sont fous, pourquoi ne pas en profiter pour commencer à parler d'un de ses premiers gros travaux, celui qui devrait encore passer à tous les Noëls si les programmes télévisés n'étaient pas aussi pauvres ? Parce que.





Allez, on bouge la caméra



Sorti de l'imaginaire de Tim Burton, aujourd'hui connu pour avoir produit ou réalisé des films comme Alice au pays des merveilles ou Coraline, il faut avouer qu'il réalisait de véritables perles d'animation par le passé. L'étrange Noël, tout comme les Noces Funèbres ou le récent Frankenweenie sont des exemples assez probants de la qualité de son travail.


De gauche à droite :
Henry Selick et Tim Burton
C'est cependant avec L'étrange Noël qu'il a réalisé l'un de ses plus beaux tours de force, en repoussant les limites technologiques offertes à l'époque.

En effet, au début des années 1990, la plupart des films en stop-motion se contentaient d'utiliser beaucoup de plans fixes, ce qui facilitait les calculs à entreprendre pour déplacer les personnages. Cependant, Burton voulait un film audacieux, avec des déplacements de caméra durant des scènes relativement complexes à animer, ce qui fait qu'il a mis beaucoup de temps avant de trouver une boîte de production s'intéressant à son film.

Et résultat final est tellement bon que l'on peut encore citer ce film comme une référence en terme d'animation, même si depuis les techniques ont évoluées et rendent quasiment obsolètes les méthodes employées à l'époque.



Plus glauque tu meurs


Ce qui a compliqué la réalisation de ce film, c'est aussi et surtout son univers. En effet, Burton voulait faire un film pour enfants, tout en y ajoutant des éléments plutôt inhabituels pour l'époque. L'histoire se passant aux pays des fêtes et mélangeant Halloween Town et Christmas Town - soit la ville d'Halloween et celle de Noël en VF -. Sauf qu'à l'époque, beaucoup de parents voyaient d'un mauvais œil l'idée de rire avec des monstres, squelettes et autres vampires. Enfin, les parents de Famille de France quoi.  Ca va, si on ne peut plus rigoler le jour de Noël aussi !

"J'avais plus d'argent alors je t'ai
offert ce magnifique os de Noël"

Par la suite, Burton réalisera les Noces Funèbres, conte tout aussi étrange que l'étrange Noël - attention, y a du niveau - mêlant sans aucune gène les idées du mariage forcé à celle du monde des morts. Car oui, dans les Noces Funèbres, pas d'Halloween, juste des morts et quelques vivants.

Si je parle de ce film, c'est parce qu'une chose essentielle se trouve présente dans les deux : l'idée que la mort est joyeuse. Si dans Jack il s'agit d'une ville de monstres avec quelques morts mais pas trop, les Noces Funèbres nous offre deux mondes bien distincts : celui des vivants, gris et terne contre celui des morts, rempli de couleurs et de vie. C'est ce qui est intéressant chez Burton, même si on ne le perçoit pas dans chacun de ses films.

Bien sûr, il y aurait encore énormément de choses à dire sur ce film et les œuvres qui l'ont inspiré, mais c'est Noël, et avec un article trop long vous ne seriez pas à temps chez belle-maman pour déguster la dinde... Et promis, on continuera plus tard de parler de tout ça, maintenant filez ou vous allez être en retard !

Alors Joyeux Noël à tous et à toutes, et bonnes fêtes !


Plus d'infos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us