Review : God Of War : Ascension

Parce qu'avant de filer à la Japan Touch, je me suis dit qu'un petit article vous ferait du bien. On m'avait offert il y a quelques mois God Of War : Ascension et je n'y avais presque pas touché. Et, in fine, ce jeu souffre des mêmes défauts que l'opus PSP Ghost Of Sparta, la qualité graphique en moins. Bien sûr, il y a des bons points, reste juste à savoir s'ils permettent d'offrir un bon jeu ou pas.



Back to basics


Je vais tout casser !
Ce qui est intéressant de prime abord, c'est le scénario. En effet, nous retrouvons ici Kratos avant sa rencontre avec Arès et toutes les mandales envoyées dans le visage des dieux grecs. Et si vous avez déjà joué à un God Of War, vous savez que Kratos, les créatures mythologiques, il en fait de la bouillie. C'est une nouvelle fois le cas, puisque notre bonhomme va devoir s'échapper d'un lieu où on le retient prisonnier avant de pouvoir venger la mort de sa famille. Rien de bien nouveau de ce côté ci, et que le spartiate ait les pouvoirs d'un dieu ou non, il semble être toujours assez costaud pour survivre à de lourdes chutes. Et à des combats contre des monstres gigantesques. Et à pas mal d'autres choses qu'un humain de sa carrure ne pourrait pas vraiment faire en fait. Ce qui bien entendu respecte totalement l'univers, et permet au joueur de se sentir toujours aussi puissant, même sans améliorer ses armes.

Là où le bât blesse, c'est que l'on retrouve la même formule qu'avant, mais que les finish moves se retrouvent grandement simplifiés. Exit les QTE plus ou moins complexes et bienvenue à l'appui sur les touches d'attaque en boucle jusqu'à mort de l'ennemi. Les affrontements perdent pas mal de leur côté spectaculaire, et vous vous contenterez d'avancer en tuant tout ce qui bouge sans réel intérêt. Les ennemis sont quand à eux peu variés, pendant les 2 premières heures vous vous retrouverez face à des clones d'ennemis précédemment affrontés, leur couleur de peau et de vêtements ayant juste un peu changé.


Ce qui ne me tue pas, je le tue !


Couché sale bête ! J'ai dit COU-CHE !
Voilà qui ferait un bon motto pour notre chef de guerre, vu que tuer des monstres sera certainement la chose la plus palpitante que vous ferez tout au long de l'aventure. Même les énigmes auparavant intéressantes et permettant de changer d'air deviennent ici de simples formalités, que vous passerez souvent sans vous en rendre compte. Dommage, peu de beat'em'all proposaient ce genre de choix de gameplay, ce qui faisait de God Of War une licence assez unique en son genre.


On se retrouve donc ici avec une licence sans trop de saveur, qui aurait gagné a repomper les précédents mécanismes. La tentative de renouveau dans le gameplay est au final assez décevante, sans compter une mise en scène inexistante pour le scénario qui vous fera totalement passer à côté de l'histoire. C'est joli, ça défoule un peu, mais c'est tout.

Comptez aussi sur un mode multi sur lequel je ne me prononcerai pas, n'ayant pas pu le tester. En effet, lors de mes tentatives de connexion, je ne trouvais personne...


God Of War : Ascension (Beat'em'all)  
  • Joueur : 1 - 2 à 8 en multi
  • Supports : PS3
  • Prix : environ 40 €
  • Année de sortie : 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us