Analyse : Kick Ass 2

Depuis des mois je l'attendais. En grand fan du comic et du premier film, j'avoue avoir longuement patienté, regardé les trailers et suivi toutes les informations concernant le développement de cette suite - dont l'accouchement fut long mais difficile - jusqu'à sa sortie en salle. Et si les premières critiques m'ont un poil refroidi, je dois admettre qu'après être sorti de cette séance, je suis plutôt dubitatif... Difficile pour moi de ne pas aimer cette suite, mais il me semble impossible de passer outre certains - gros - défauts qui font de ce film une sorte de mélange un poil insipide qui aurait pu être bien meilleur.

Bref, tout ça pour dire que l'analyse, ça commence maintenant !





Collants sans tutu


Petite piqûre de rappel pour ceux et celles qui auraient oublié ou raté le premier film. Dave Lizewski - Aaron Taylor-Johnson - est un lycéen normal, fan de comics et de par le fait, de super héros. Et il se pose cette question que certains d'entres vous avez sûrement déjà eue en tête : "Pourquoi personne n'enfile de costume pour devenir un super héros ?".

Et puisque personne n'a de vraie réponse à lui apporter, il décide de devenir Kick Ass, un justicier pas très musclé qui défend plus ou moins bien la veuve et l'orphelin. Mais la rencontre de deux "vrais" super héros, Big Daddy et Hit Girl - Nicolas Cage et Chloë Moretz - , va complètement changer sa vision sur le sujet...

Souris pour la photo !
Dans cette suite, Dave décide donc de rempiler avec son magnifique costume, accompagné par Hit Girl et quelques nouveaux venus.

Si l'idée de proposer de nouveaux héros, qui découlent d'une suite logique aux agissements de Kick Ass dans le premier film, est plutôt bien pensée, le résultat final est assez bancal. Bien sûr, Jim Carrey en Colonel Stars and Stripes remonte un peu le niveau - un peu comme il l'avait déjà fait dans Batman Forever - mais le nouveau groupe d'acteurs peine à vraiment incarner leurs personnages et se contente de rester dans des clichés. Si le résultat est loin d'être catastrophique, il faudra faire l'impasse sur une bonne partie du film afin d'apprécier les quels instants où nos héros sont mis en valeur. C'est à dire lors des séquences de combats, elles aussi de qualité très aléatoire.

Si la plupart des combats sont justifiés par l'histoire, certains semblent sortir de nulle part, généralement parce qu'ils sont amenés de manière trop prévisible. Si on ne demande pas à Kick Ass d'être un film plein de surprises, il reste assez décevant de voir que l'on est plus proche du teen movie de base que du comic, avec son histoire bien ficelée et son aspect adulte.


Censure quand tu nous tiens


Si le premier opus était déjà plus édulcoré que le comic, ce deuxième film devient encore plus gentillet. Exit les moments de violence gratuite qui nous laissaient fascinés devant tant de brutalité, bonjour le film qui se content d'être déconseillé au moins de 12 ans. Et pourtant, il y avait tellement à gagner de ce côté là, ne serait qu pour offrir des moments de franche rigolade. Et puisqu'on parle d'humour...


Les vannes ont elles aussi subit un sacré traitement. Certes, Hit Girl continue à être toujours aussi insultante envers ses camarades et les différents super vilains, mais certaines scènes brillent par une finesse que l'on ne retrouve quand dans American Pie. Sauf que ce dernier ne se veut pas aussi sérieux que Kick Ass. On notera surtout une scène de vomi et de diarrhée dans le self, déclenchée par Hit Girl qui voulait se venger d'un groupe de filles l'ayant plus ou moins humiliée. Bref, on alterne en mauvais goût et qualité correcte, sans savoir si on doit regretter sa place de cinéma ou pas.

Mais le film a tout de même de bons points, n’exagérons rien. Ne serait ce que pour sa séquence de fin, emplie de testostérone et de bonhommes en collants, l'orgie visuelle et graphique est juste excellente. La caméra passe d'un combat à l'autre sans oublier les principaux personnages, chacun nous montrant ses compétences de manière plus ou moins sérieuse - et là c'est drôle, allez savoir pourquoi -. La fin en elle même offre une belle conclusion, quoiqu'un peu expéditive.

Au final, Kick Ass 2 plaira à coup sûr aux fans du précédent film, un peu moins aux dingues du comic qui attendaient une adaptation plus correcte ou fidèle, mais le film peut se laisser regarder. Avis aux fans de cinéma, attendez le DVD ou la possibilité de le récupérer autrement, et allez plutôt voir Elysium.



Kick Ass 2
  • Année : 2013
  • Durée : 1 h 43 min
  • Réalisé par : Jeff Wadlow
  • Acteurs : Aaron Taylor-Johnson, Chloë Grace-Moretz, Jim Carrey, Christopher Mintz-Plasse
  • Genre : Comédie, Action

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us