Review : Ni No Kuni (La vengeance de la sorcière céleste)

Exclusivité PS3 sortie cette année, Ni No Kuni est certainement le jeu qui aura redonné un coup de fouet au RPG sur consoles next-gen. Le genre, en chute libre et proposant de moins en moins de jeux intéressants - comme Lost Odissey, Nier ou encore The last remnant - reprend ici du poil de la bête en proposant un jeu accessible aux novices et assez intéressant pour capter les joueurs habitués aux jeu de rôles. Plus proche d'un J-RPG que d'un RPG occidental, Ni No Kuni est une création qui vaut le détour.



Japan in motion


Le château de Carabas, la première ville
que vous explorerez

La première chose qui frappe dans ce jeu est le soin apporté au graphismes. Le jeu alterne entre séquences de jeu en 3D et cinématiques en 2D, animés par le studio Ghibli - Mon voisin Totoro, Le château ambulant, Princesse Mononoke... - de toute beauté. Le cel shading employé sur les personnages est du plus bel effet et retranscrit l'aspect un peu enfantin du jeu, sans pour autant
donner un aspect trop niais à l'ensemble.

Si les villes sont petites, elles n'en restent pas moins très bien détaillées. Vous pourrez ainsi admirer certaines zones inaccessibles durant votre périple, ce qui pourra en faire déprimer plus d'un.

Vient ensuite l'ambiance sonore. Jouée par l'orchestre philharmonique de Tokyo, chaque composition est très bien pensée. Si les musiques ne vous resteront pas en tête, elles sont tout de même d'assez bonne qualité pour que vous ne les remarquiez pas en permanence, et la qualité sonore est au rendez-vous.

Mais assez parlé de l'enrobage, et passons au contenu !


Attrapez les tous !


De gauche à droite : Oliver le héros, Minimi
son premier familier et Lumi, le monarque
du peuple fée
L'un des moteurs principaux de Ni No Kuni réside dans la possibilité d'apprivoiser des monstres, que l'on pourra par la suite faire évoluer. Ces mêmes monstres pourront nous être utiles durant les combats, et auront la capacité d'apprendre de nouvelles techniques avec le temps. La différence principale avec un jeu comme Pokémon - si, vous y avez pensé et à juste titre - c'est que dans Ni No Kuni, nos petites bêtes n'ont pas de points de vie qui leurs sont propres. En effet, vous les invoquez, et ce sont vos points de vie et de magie qui diminuent selon les actions que vous réalisez !

Concernant le système de combat, il est assez intéressant bien que basique. Les joueurs ayant déjà touché un Tales of ou un Star Ocean seront peu dépaysées, même si un menu d'action vient changer l'expérience que ces précédents jeux offraient. Ici, vous contrôlez donc un de vos héros - ou son familier - pendant que vos alliés agissent par eux mêmes. 

Round 1, FIGHT !
A vous de choisir si vous souhaitez attaquer, défendre, utiliser un objet ou encore un sort... Le tout est très simple, même si on regrettera principalement l'impossibilité de connaître les points de magie de ses alliés sans passer par le menu, ainsi que l'incapacité chronique des ces mêmes personnages à nous soigner en temps et en heure. Heureusement, le jeu n'est pas particulièrement difficile, ce qui compense bien ces petits défauts.
Enfin, parlons un peu de l'histoire. Oui, pour une fois, j'en parle à la fin. A ce niveau là, rien de bien palpitant. Oliver est un petit garçon qui vit à Motorville, jusqu'au jour où un accident arrive à sa mère. Elle devient alors gravement malade, et Oliver ne sait plus quoi faire... Mais c'était sans compter l'aide de Lumi, une fée coincé dans notre monde qu ia décelé chez Oliver des compétences de magicien qui pourraient bien soigner la maman de l'enfant ! Mais pour ce faire, il faudra aussi sauver le monde de notre ami la fée.

Malgré une histoire un peu classique, les scénaristes savent mettre en place différents retournements de situation qui donnent envie de continuer. De nouvelles quêtes deviennent disponibles, de nouvelles zones aussi... En suivant une logique qui paraîtra redondante à certains, vous alternerez donc entre différents environnements pour mener à bien votre quête et savoir si votre chère mère survivra à sa maladie.




Ni No Kuni est un jeu classique de par sa forme, qui a cependant pour lui l'avantage d'avoir une durée de vie conséquente - comptez entre 30 et 40 heures minimum - et un contenu offrant une rejouabilité assez correcte. Sachant que le jeu coûte entre 30 et 40 € d'occasion, il fait partie d'un valeur sûre, restant malheureusement exclusive à la PS3.

Ni No Kuni (RPG)  
  • Joueur : 1 
  • Supports : PS3
  • Prix : 35 € d'occasion - 45 € neuf
  • Année de sortie : 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us