Review : Castlevania - Lords of shadow

Je me suis rendu compte que les reviews parlaient toutes de jeux qui me plaisaient, et que, du coup, la part de subjectivité pouvait par moment changer quelque peu le jugement normalement objectif qu'il faut porter lors de la rédaction d'un article. Autant vous prévenir, je n'ai pas du tout aimé le jeu dont je vais parler, mais je pense pouvoir expliquer ses bons points comme ses mauvais points.




Sublime creatures, ou presque


Que l'on soit d'accord, ce jeu est ce que l'on appelle un reboot. c'est à dire que, plutôt que de reprendre les histoires développées à travers les opus précédents, l'équipe de développement a choisi de revenir aux origines de la famille Belmont et de nous raconter la genèse des chasseurs de vampires qui brillent.

Nous y incarnons donc Gabriel Belmont membre de la Confrérie de la lumière. Gabriel a perdu sa femme, assassinée par les Adorateurs de l'ombre. Il part donc à la recherche d'un artefact mystérieux qui lui permettra de ramener sa défunte épouse à la vie. Ce qui implique forcément un long voyage, couplé à une sorte de quête initiatique et, surtout, à du bottage d'arrière train monstrueux en bonne et due forme.


"S'il vous plaît, pour aller chez Del Toro c'est bien
la prochaine à droite ?"
Sur ce point, rien  de particulier à redire. Les coups se portent avec deux touches, X / Carré pour les coups classiques et Y / Triangle pour infliger de plus lourds dégâts; Un système de choppe existe et vous permet de tuer la plupart des ennemis en un coup via un système de QTE. QTE plus ou moins bien intégrés au jeu, avec certains passages plutôt tendus qui nous rappelleront le mode Dieu de God of war, et d'autres plutôt inutiles et qui semblent avoir été mis là pour une histoire de quota.

Les ennemis sont assez puissants, et si quelques boss pourront vous causer du souci, un peu de réflexion de la part du joueur suffisant généralement à en venir à bout. On regrettera juste le manque d'originalité dans le choix des boss, le premier ayant un design assez éloigné des monstres de base  et nous offrant plutôt un pompage éhonté de Shadow of the colossus. Et je ne dis pas ça pour faire le râleur, même si je vais vous laisser comparer par vous même. Ici et .

Vous avez aussi accès à un système de points de compétences qui vous permet d'acheter de nouveaux coups et techniques. Si certains sont assez utiles, la grand majorité reste dispensable, à la manière d'un Star Wars : The force unleashed. Trop de combos tue le combo, pour parler plus simplement. En dehors de cela, le côté beat'em'all est assumé et plutôt réussi. Avis aux amateurs du genre, vous allez être servis !


Ooooh, you touch my Dracula


"Alors c'est ça Poudlard ?"
Comment ça mes blagues sont de mauvais goût ? Je sais, là n'est pas la question mais quand même. Vous pourriez apprécier. Sur ce, passons.

Si le jeu nous offre un bon défouloir, l'esprit des Castlevania des précédents opus a bel et bien disparu. Adieu les personnages annexes, le monde ouvert, les fins multiples en veux tu en voilà... Nous avons devant nous un jeu linéaire, et si certains niveaux nous invitent à y retourner avec de nouvelles compétences pour débloquer de nouvelles zones, elles sont sans réel intérêt pour le joueur et raviront surtout les chasseurs de trophées et succès. Si l'OST tente de remonter le niveau en nous offrant quelques envolées de qualité, les thèmes principaux se sont envolés et nos oreilles attristées doivent se contenter de thèmes assez classiques.


Je serai de mauvaise foi en disant que le jeu est mauvais. On pourrait résumer la chose ainsi, en disant qu'il s'agit d'un mauvais Castlevania mais d'un bon beat'em'all, un peu comme le dernier Devil may cry. De là à savoir s'il valait ses 50-60 € à l'achat, les joueurs sont seuls juges, et pour ma part je reste content de ne pas l'avoir payé plus de 9 € d'occasion.




Castlevania : Lords of shadow (Beat'em'all)  
  • Joueurs : 1
  • Supports : PS3 - Xbox 360
  • Prix : environ 15 €
  • Année de sortie : 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us