Review : Luminesca

Aujourd'hui est un jour particulier. En effet, la review va porter sur un jeu indépendant qui n'est pas encore sorti ! Le créateur a eu l'amabilité de me laisser accès à une version alpha du projet, et c'est avec grand plaisir que je l'ai testé et que je vous offre une review en avant-première !
Le jeu a été testé à la manette, même si j'ai fait un essai avec le combo souris/clavier

Un écran-titre qui ferait honneur à Jules Verne

20.000 lieues sous les mers


Sous l'océan...

Les lecteurs auront peut-être compris que nous allons parler ici d'eau et de profondeur. Exit le Nautilus et le capitaine Nemo par contre, on ne peut pas tout avoir. 
Dans Luminesca, vous contrôlez un petit être ressemblant plus ou moins à une sorte de luciole aquatique et vous devez avancer. Pourquoi ? On se le demande. En effet, il n'y a ici ni introduction, ni texte, ni tutoriel pour vous guider, vous pouvez simplement savoir comment contrôler votre personnage en cliquant sur le bouton "Help" de l'écran-titre. 

Si au début cela est assez perturbant, le joueur s'y fait vite, les graphismes et l'ambiance sonore nous invitant à la contemplation - un peu comme dans un certain jeu, le côté histoire en moins -. Vous avancerez donc à travers les niveaux en essayant de vous frayer un chemin grâce à votre lumière.


2.21 Gig-eau-watts ?


Fiat lux, comme dirait l'autre

La lumière justement, est un des points importants du jeu. En même temps, le titre l'annonçait plus ou moins. Si le contrôle de cette dernière est simple - vous ne touchez à rien, vous irradiez et si vous orientez le joystick ou cliquez sur le bouton droit de votre souris, un cône de lumière se forme - son utilisation l'est moins. Il va falloir s'amuser à alterner entre une lumière diffuse pour trouver votre chemin et son orientation afin d'interagir avec l'environnement.

Environnement plus ou moins hostile d'ailleurs. S'il semble impossible de mourir, certains ennemis vous barreront la route, comme par exemple des méduses qu'il faudra "allumer" afin qu'elles rentrent leur tentacules. Seul souci : ces mêmes tentacules vous éclairaient plutôt bien avant de se réduire... Il y a donc une dimension de puzzle qui se rajoute et qui, sans être réellement compliquée, est appréciable.
La comparaison avec Knytt me semble justifiée, les deux jeux utilisant les mêmes éléments de gameplay.


Ce jeu est un petit jeu indépendant avec de la suite dans les idées, et je pense que pour un peu moins de 4 €, vous pouvez le précommander. En plus vous soutenez un développeur indépendant, si ça c'est pas génial !



Luminesca (exploration, puzzle)  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us