Analyse : Only Lovers Left Alive

Ce qui me dérange le plus avec les films de vampires, c'est que c'est une mode qui dure depuis quelques temps. Alors oui, j'aime les modes. Mais je n'aime pas vraiment quand à cause de ça, des tonnes de films/séries/t-shirt/bonnets de bains en tirent un peu trop profit et nous pondent tout et n'importe quoi. Il suffit juste de regarder ce qui est sorti ces dernières années et comportant des vampires ou des fac similés de ces créatures pour s'en rendre compte. Underworld, Dark Shadows, Twilight, Vampire Academy et j'en passe sont tout autant d'exemples non triés sur le volet.

L'ennui, c'est qu'il devient difficile pour les amateurs du genre de trouver des perles rares dans toutes ces productions. Par contre, quand on tombe sur un film qui est bien fichu, ça fait plus plaisir que d'habitude. C'est le cas pour ma part avec Only Lovers Left Alive, dont je parle ci-dessous.



Double dose de vampirisme


Only Lovers... est un film qui nous raconte l'histoire de deux vampires, joués par Tom Hiddleston - Adam dans le film - et Tilda Swinton - qui interprète Eve -. Adam est un vampire fan de musique et de beaux instruments, et Eve... On ne sait pas trop, mais ce n'est pas ça qui importe. Ce qui me permet d'insister sur un point du film : on ne s'attarde jamais sur ce qui n'a pas d'importance. Il n'y a pas de scènes ajoutées "pour meubler", tout est bien pensé sans être présenté trop directement au spectateur.


Ce qui est fort, c'est aussi d'arriver à mettre autant de couleurs dans des scènes très sombres. Puisque tout se passe de nuit  et oui, pas de vampires qui brillent ici -, rendre les scènes lisibles et variées était un petit challenge ici bien relevé. Avec peu de lieux et un casting très limité, Jim Jarmusch - Ghost Dog, Broken Flowers - a réussi à nous faire voyager de lieu en lieu sans pour autant perdre de continuité au niveau graphique.


Si c'est pas biblique, je ne sais que dire


Et puis, ce qui reste encore plus impressionnant, c'est que le duo Adam et Eve fait tourner le film à lui tout seul. Il y a bien quelques apparitions ou séquences avec des personnages externes, mais dans l'ensemble, c'est leur histoire qu'on suit. Les autres personnages présents font plus office de rebondissements, sans forcément devenir de bêtes fonctions. On notera d'ailleurs un John Hurt à peine visible qui apportera peu de choses au scénario, ce qui est dommage vu l'acteur - Snowpiercer, ça vous dit quelque chose ? -.

Le seul petit bémol qui vient entacher cette fresque romantico-dramatique concerne la musique. Elément important amené par Adam, elle se fait beaucoup trop discrète pour être pleinement appréciée en dehors de rares moments où les personnages nous invitent à l'écouter. Et pourtant, vu tous les instruments que l'on peut voir dans ce film, il y avait de quoi en faire des morceaux !

Bilan : Only Lovers est, au même titre que Morse, l'un de mes films de vampire préférés. De par son traitement du sujet, sa façon de gérer la lumière et le choix audacieux d'utiliser peu d'acteurs, je ne peux que vous recommander chaudement de le regarder. Au moins par curiosité, ou alors pour me faire plaisir.



Only Lovers Left Alive (2014)
  • Année : 2014
  • Genre : Drame, Romance
  • Avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska...
  • Réalisé par : Jim Jarmusch

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us