Analyse : Insidious

Dans le monde de l'horreur, il y a beaucoup de films et de séries dont je pourrai parler. Dead Set, les Masters of horror - ou la version soft Fear Itself - ou le fameux Devil's Reject. Bien sûr, il faut prendre en compte le fait que chacune de ces créations a sa propre vision de l'horreur, et la mélange à d'autres styles par moments.
Le problème, c'est que dans les films récents sortis au cinéma, peu arrivent réellement à proposer de la nouveauté et à sortir des codes établis. Sauf certains. Mais là, ce n'est pas vraiment le cas.





Bouh


Autant être honnête dès le début : non, Insidious ne relève pas la barre des films d'horreur comme Conjuring a pu le faire. Pour autant, on asisste durant la première moitié du film à une mise en forme qui joue avec les classiques des films de ce genre. Une caméra qui cadre large, des lumières vacillantes, un grain assez prononcé durant les séquences en pleine nuit... Tout est là pour que le spectateur se sente en terrain connu, et pour autant, on se retrouve avec des moments où il ne se passera rien.
Coucou hibou !
Si la sauce prend assez rapidement, on finit vite par se lasser de cette mise en forme, l'effet de surprise disparaissant au profit d'un rythme trop monotone, qui ne va qu'en ralentissant au fur et à mesure que le film avance. Et c'est bien dommage, car même après avoir assisté à une débauche d'effets spéciaux et de plans qui font peur, si ce n'est sursauter, le côté fantastique prend le pas sur l'horreur pure et dure et on se retrouve à assister à une banale session de spiritisme entrecoupée de révélations attendues au tournant.


Masque à gaz et Ouija


Et c'est là que le bât blesse, car si James Wan a su réaliser d'excellents films comme le premier Saw - qui n'est pas un film d'horreur, mais qui utilise en partie ses codes - ou encore le récent Conjuring : Les dossiers Warren, on sent ici qu'il s'est restreint et a proposé un film tout public sans oser prendre trop de risques. Du moins, sur la fin, le début étant proche d'une qualité parfaite.
S.T.A.L.K.E.R., ou presque

Si au début, je m'attendais sincèrement à un mauvais film d'horreur/épouvante, j'avoue avoir peut-être préjugé un peu vite. Si, au final, Insidious est un film somme toute assez banal dans son déroulement, il offre une première moitié de film assez bien fichue et qui m'a fait avoir quelques sursauts. Mais c'est tout, et c'est bien dommage.

James Wan, tu as intérêt à gérer le Conjuring numéro 2, je compte sur toi !

Insidious
  • Année : 2012
  • Genre : Fantastique, Horreur
  • Avec Patrick Wilson, Lin Shaye...
  • Réalisé par : James Wan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us