Review : Murdered Soul Suspect

Tout comme Watch_Dogs, Murdered Soul Suspect est un jeu dont j'attendais beaucoup. Pourvoir incarner un fantôme qui essaye de résoudre le mystère de son propre meurtre, sur le papier ça rendait pas mal et ça laissait envisager différentes phases de gameplay. Et en fait, non. Genre, vraiment non, même pas un tout petit peu.



Who you gonna call ?

Pourtant, tout commence plutôt bien. Une cinématique nous introduit à l'histoire, nous montrant un policier badass qui se fait projeter du haut d'un appartement avant de retomber par terre. On regrettera un peu le manque de lisibilité de la scène, bien trop sombre mais c'est certainement volontaire au vu de la suite des événements.
Une interface simpliste et efficace

C'est ainsi que votre aventure commence, puisque vous incarnez ledit policier, qui va vouloir remonter coller une rouste à son agresseur. Problème : vous êtes mort. Impossible pour vous d'interagir directement avec les humains, et même de vous introduire comme bon vous semble dans les maisons ! Chose justifiée par le fait que vous êtes dans la ville de Salem, et que la totalité des bâtiments sont consacrés et empêchent aux fantômes d'y entrer. A moins qu'une porte ou une fenêtre soit ouverte, ce qui sera le cas si jamais vous avez une zone a explorer.

Derrick le fantôme

Concernant le gameplay, la première heure de jeu pose toutes les bases. Il y a trios phases distinctes qui se déroulent dans le jeu. La première consiste à explorer l'environnement pour y trouver différents objets cachés, interroger des fantômes ou lire dans les pensées des PNJ.

Ensuite vient la collecte d'indices. Vous êtes coincés dans une zone et devez trouver suffisamment d'indices pour faire avancer l'enquête. Occasionnellement, vous serez amenés à vous poser des questions nécessitant un peu de logique, et auxquelles il vous faudra répondre en vous servant des indices collectés. Et c'est là que le premier gros bémol intervient : il n'y a pas de logique. Certains indices ne semblent avoir aucun lien avec la scène que vous fouillez ou la question que vous vous posez, et vous vous retrouverez régulièrement à éliminer les mauvaises réponses une par une en les sélectionnant à tour de rôle. Barbant, surtout quand une quinzaine de choix s'offrent à vous.
Ouh que c'est moche
pour de la PS3/360

Enfin, durant l'exploration, vous pouvez être amenés à rencontrer des ennemis. Si au premier abord ils vous paraîtront dangereux, vous découvrirez assez vite qu'en vous approchant sans bruit derrière eux, vous pourrez les éliminer. Mais ça, c'est si le QTE demandé n'est pas à exécuter trop rapidement. Par moments, vous ne pourrez tout simplement que fuir en vous cachant dans des résidus de fantôme jusqu'à ce que les ennemis perdent votre trace. Puis vous pourrez recommencer. Encore et encore.

Et là, je ne vous ai cité que quelques défauts, je n'ai pas parlé de la caméra désastreuse qui implique que vous regardiez de manière précise l'objet à analyser, des textures qui mettent parfois bien longtemps à charger ou encore des collisions entraînant parfois de jolies surprises.

Bref, vous l'aurez compris, Murdered Soul Suspect n'est pas un bon jeu, et au vu des sorties récentes, je préfère largement vous recommander un Wolfenstein : The new order ou encore un Watch_Dogs, pour le même prix vous serez bien moins déçus. Voire même un Deadly Premonitions, mais c'est un cas d'école dont nous parlerons plus tard.


Murdered Soul Suspect (Réflexion) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us