Review : Senran Kagura Burst [Omenides]

Si on m'avait dit un jour qu'il y aurait des jeux matures sur une console de Nintendo, j'aurai pris la personne pour une folle. Malgré quelques incursions dans l'horreur avec Cursed Moutain, le remake de Project Zero ou Silent Hill sur Wii, Nintendo offre plus généralement des jeux que l'on considère comme étant "tout publics". Et pourtant, la 3DS nous offre ici un beat'em all déjanté avec de jeunes demoiselles en tenues légères tout en y ajoutant un soupçon de technique, à la différence d'un OneechaBara - oui, je l'ai déjà cité dans la review précédente, et alors ? -. Du coup, ça fait un jeu plutôt sympa, et Omenides s'est chargé de le tester pour vous !





Je ne montrerai pas le dos de la boîte, avec le slogan "2 bonnes raisons d'activer votre 3D".

"Bon allez Omenides, tu nous saoules avec ton instinct paternel et ton fap material à deux sous, joue donc à des jeux d'homme comme Call of Duty ou Resident evil 427.00w.c cédille."


Déjà pour commencer, laissez-moi en parler du jeu en lui-même, ce test est là pour ça.

Voulant acheter le jeu surtout par pure curiosité et me préparant mentalement à la possibilité d'y jouer un quart d'heure et de le ranger dans ma ludothèque des jeux ratés (comme Children of Mana, Unlimited Saga, et j'en passe...), Senran Kagura burst s'avère finalement un jeu incroyablement accrocheur !
Oui, c'est bien la jaquette occidentale

Le gameplay est tout ce qu'il y a de plus basique, il en est même assez répétitif : bashing d'adversaires par pack de 10 à 20 avec de temps à autre un boss, le tout divisé en diverses missions, les principales étant scénarisées et suivant une trame principale plutôt cohérente finalement.

Il est vrai que sur le papier, le scénario de SKB ne fait pas envie, une histoire de rivalité entre deux écoles de ninja, un clan gentil et un clan méchant qui se disputent des parchemins ninja dans une époque contemporaine. Le pitch est pauvre, mais une fois dedans c'est tout autre.
N'étant pas une panacée en soi, l'histoire de SKB tient malgré tout furieusement bien la route, avec des personnages incroyablement attachants, aussi bien dans les deux clans (car oui, on peut jouer les protagonistes des deux écoles, mais j'y reviendrai).
Le fan service est évidemment présent, mais dans 80% des cas, de manière auto dérisoire et avec une bonne grosse dose d'humour (Un parchemin antique d'arts secret ninja qui s'avère être au final une clé USB, j'avoue avoir bien ri sur le coup) ainsi que des quote assez priceless (Yomi obsédée par la hausse des prix des denrées alimentaires, ce qui fait 99% de ses sujets de conversation), servies par les doublages japonais originaux s'il vous plait et d'une incroyable qualité car doublés par des seyuu très connus (mention spéciale à la doubleuse de Katsuragi, qui est la même que Urabe dans Nazo no Kanojo).

On a parlé du scénario et des personnages, on a rapidement survolé le gameplay, on va dorénavant parler du contenu du jeu, et préparez-vous, parce qu' il est plutôt conséquent.
Comme je le disais plus haut, on peut jouer les protagonistes des deux écoles, les "gentils et les méchants", ce qui fait 10 personnages jouables plus deux à débloquer. Le jeu a un petit côté RPG, car chaque personnage lvl up et gagne en stats mais aussi surtout en techniques. Celle-ci se débloquent au fur et à mesure que l'on combat suivant deux mode de jeu :
Le mode normal est un mode où le personnage commence avec sa tenue de base, au bout d'un moment, celui-ci peut revêtir une tenue shinobi spéciale augmentant drastiquement ses stats, le mode normal augmente les compétences du Yang, débloquant des compétences visant à augmenter les dégâts.
Le deuxième mode est le Frantic, votre personnage commence la mission en tenue d'Eve, enfin en maillot de bain plutôt, ses dégâts et sa mobilité sont furieusement augmentés, au détriment d'une défense en carton-recyclé, ce mode là augmente l'attribut Yin, qui lui favorisant le mouvement et l'esquive.
On peut être mignonne et violente
à la fois

Gros point fort du jeu, que je tiens réellement à appuyer, c'est son interface ingame. Celle-ci est irréprochable, j'ai rarement vu une telle ergonomie dans un jeu vidéo, en particulier sur 3DS. C'est propre et net, et la traduction des textes est dans un anglais, plutôt facile à comprendre, un coup de maître.

Ensuite, il y a une multitude de trucs à débloquer. Des titres, des illustrations (de Nan Yaegashi), les musiques du jeu (plutôt pas mauvaises finalement, j'avoue que ce détail me faisait peur), et bien évidemment, des costumes et des accessoires pour habiller vos personnages, enfin, "habiller" est un bien grand mot...

Les graphismes sont très corrects, les personnages principaux sont bien modélisés, les décors sont pas mal non plus et beaucoup d'éléments du décor sont destructibles, il est inutile de préciser que les vêtements portés par nos protagonistes sont destructibles eux aussi...

Il y a néanmoins quelques points négatifs à mentionner, c'était évident.

Certains niveaux (en particulier les combats contre plein de trash) connaissent une baisse de framerate qui ne rend certes pas le jeu injouable, mais nuit un peu à l'esthétisme du jeu.
Ensuite, comme indiqué plus haut, le jeu reste tout de même assez répétitif, même si il assume un rôle parfait de défouloir, tant les combos possibles à faire peuvent être grisantes.
Après, le fan service pourra en rebuter plus d'un, mais ne vous y trompez pas, le jeu ne se focalise uniquement là-dessus, pour ma part, je l'ai même trouvé moins rentre dedans qu'un Dead or Alive ou un Soul Calibur dans ce domaine.

Finalement, Senran Kagura Burst aura été une bonne surprise. Pas excellent, pas de quoi en faire un hit, mais clairement pas à jeter non plus, grâce à son contenu plutôt imposant, sa réalisation sympathique et surtout son interface faisant la nique à certains grands manitou du jeu video, ce jeu a de quoi faire un bon défouloir et apporte un peu de nouveauté dans l'austérité actuelle des jeux européens.





Senran Kagura Burst (Beat'em all)  
  • Joueur : 1
  • Supports : 3DS
  • Prix : 35 € environ
  • Année de sortie : 2014
  • Achetez Senran Kagura Burst : 3DS


Cet article est une contribution d'Omenides. Vous souhaitez participer à la rédaction du site ? N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us