Dossier : Japan Expo 14ème impact [Micro retour]

Autant vous prévenir, je n'ai fait qu'une petite journée à la Japan Expo cette année. Donc il s'agit plus d'un petit retour que d'un vrai dossier sur la convention, vu que j'ai raté pas mal de choses... Mais j'ai quand même fait quelques rencontres, pu revoir les collègues bloggueurs et dessinateurs et te'ester une ou deux nouveautés au niveau des jeux vidéos. Au final, l'article sera plus proche d'un article de blog personnel qu'autre chose, mais c'est l'exception de BloGecko.

Bienvenue à Japan Expo !



Une super grande affiche pour
la websérie "The Guild"
Au niveau des jeux vidéos, le stand Nintendo m'a semblé un peu plus imposant que les autres années, avec plusieurs parties dont une petite consacrée à la dernière sortie estampillée Big N, j'ai nommé Animal Crossing New Leaf. Les tournois habituels étaient organisés avec des courses de Mario Kart endiablées par moments et des joueurs de haut niveau. Quelques jeux vidéos prévus pour la fin de l'année étaient aussi disponible en démonstration j'en ai donc profité pour tester l'un des jeux que j'attends avec impatience le futur Suda 51, Killer Is Dead. Et si la démo souffre de beaucoup de ralentissements, je pense que le jeu ne sera pas décevant. Avec un style graphique mélangeant Shadow of the damned et No more heroes couplé à un gameplay rappelant le récent beat'em'all Lollipop Chainsaw, le jeu a tout pour satisfaire les fans du genre dt de l'univers complètement barré du créateur.



Sinath en vrai !

Les divers stands étaient plus ou moins intéressants, entre les vendeurs de goodies hors de prix - avec par exemple des Super Nintendo à 65 € sans boîte - et le côté amateur - avec les créateurs de vêtements, de bijoux ou encore les dessinateurs - qui lui était plus agréable à parcourir, on peut dire qu'il y en avait pour tous les goûts. J'ai pour ma part été ravi de pouvoir rencontrer enfin Sinath en vrai - et très content d'avoir pu lui parler aussi -, ainsi qu'Eric Godeau, un charmant monsieur dont j'ai surtout retenu la participation à un projet de bande dessinée  sur The Crow et avec qui la discussion s'est vite engagée.

Au niveau des autres activités, on pouvait profiter de la grande scène pour voir les défilés de mode et les shows des cosplayeurs, choses que j'ai vu de loin cette année. Mention spéciale à la scène de catch avec des hommes plus ou moins huilés qui essayaient de se battre devant un public relativement peu motivé.


A côté de tout ça, l'ambiance était plutôt bonne et si l'on excepte la quasi impossibilité d'obtenir une dédicace d'un des invités, puisqu'il fallait réserver sa place au préalable avant d'espérer valider sa place lors d'un tirage au sort. L'année prochaine, promis, je reste plus longtemps.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

All your comments are belong to us